Conférences 2020-2021

é, 

 Notre première conférence de la saison 20020-2021 aura lieu jeudi 22 octobre et sera consacrée à l’Impressionnisme par Mme Valérie Michel-Fauré, docteur en Histoire de l’Art

L’impressionnisme incarne la notion de modernité, tant par le choix des sujets proposés par les artistes que par la sensation fugitive qu’ils nous montrent. Points de vue, atmosphères, touches expressives, tonalités chromatiques caractérisent l’impressionnisme pictural et musical.

L’Impressionnisme

Arts visuels -Musique – Littérature

Par Mme Valérie Michel Fauré  Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est presentation9.jpeg

Jeudi 22 octobre à17h

Maison Tholosan,

5 rue G. Péri -Bandol

Entrée Libre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous invitons à assister, mercredi 4 mars, à une nouvelle conférence de Mme Nihoul  qui aura lieu exceptionnellement à l’Etoile Bandolaise

Deux « femmes savantes » en Italie au siècle des Lumières

Quand on parle du siècle des Lumières, on pense immédiatement à la France. Mais si celle-ci est incontestablement en tête de l’Europe du XVIIIe siècle, sur le plan culturel, le grand mouvement de renouveau qui caractérise cette époque se manifeste aussi dans d’autres pays en particulier en Italie. Il est évidemment impropre de parler d’Italie durant cette période : le nord est autrichien, le sud est espagnol et le centre est constitué des Etats du pape. Mais la société italienne se transformera  durant ce siècle qualifié d’« Illuminismo » en italien.

Nous voudrions évoquer cette période à travers la vie de deux savantes italiennes reconnues dans toute l’Europe, qui furent les premières femmes nommées professeures d’Université dans le monde. L’une, Maria Gaetana Agnesi, 1718-1799, était une mathématicienne milanaise : sa ville dépendait de l’Autriche, gouvernée par l’Impératrice Marie Thérèse à laquelle elle dédicaça son œuvre principale les Institutions analytiques écrites en italien. L’autre, Laura Maria Bassi, 1711-1778, était une physicienne  de Bologne  qui travailla toute sa vie dans sa ville et introduisit les découvertes de Newton en Italie malgré l’hostilité de nombreux scientifiques. Elle était sous la protection de Benoit XIV, pape éclairé qui donna l’imprimatur aux œuvres de Galilée et aux ouvrages traitant de l’héliocentrisme. Ces deux femmes devinrent professeures à l’Université de Bologne et étaient très admirées d’Emilie du Châtelet, plus connue comme l’amie de Voltaire mais qui était elle-même une savante d’un niveau remarquable et disciple de Newton.

Le XIXe siècle les a fait sombrer dans l’oubli, mais on reconnaît de nos jours  que leur influence sur l’évolution des sciences en Italie a été considérable. Nous voudrions donc retracer leurs vies dans une époque riche en turbulence.

Présentation1

Deux femmes savantes en Italie

   au siècle des Lumières

par Mme Geneviève Nihoul

   Mercredi 4 Mars 2020 à 17h

       Etoile Bandolaise

   57 rue D. Daurat – Bandol

Entrée Libre

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous proposons une nouvelle conférence philosophique de  Philippe Granarolo

Cycle : Le XXIe siècle : promesses et inquiétudes : Faut-il craindre l’intelligence artificielle ? le jeudi 27 février à 17h

Un premier problème que pose l’expression « Intelligence Artificielle » est le singulier du mot « Intelligence » dans cette formule. Or l’intelligence n’a pas qu’une seule dimension, mais des centaines. La puissance de calcul et la prodigieuse rapidité de nos ordinateurs permettent de remplacer les hommes par des algorithmes dans des secteurs toujours plus nombreux (économie, médecine, armée, domotique, etc.). Faut-il pour autant accorder le moindre crédit aux extravagantes prophéties d’un Sergey Brin (cofondateur de Google) ou d’un Ray Kurzweil qui dirige l’Université de la Singularité ?  Rien n’autorise à affirmer que les ordinateurs seront bientôt en mesure de se perfectionner jusqu’à s’emballer, nous dépasser et devenir autonomes…

Présentation6

Le XXIe siècle: promesses et inquiétudes:  Faut-il craindre l’intelligence artificielle?

Par Philippe Granarolo

Jeudi 27 février à 17 h

Maison Tholosan

5, rue G. Péri – Bandol

Entrée Libre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Civilisations Asiatiques:  » le thé …Mythologie et histoire »  le vendredi 7 février à 17h

par M. Frédéric Pédron

Cette plante par ses mythes, ses couleurs, ses routes, raconte l’histoire des civilisations Asiatiques. De la brique chinoise à la cérémonie du thé japonaise, le thé est en Extrême-Orient une boisson aux formes et aux préparations multiples.Cette conférence présentera donc  le thé dans ses diversités géographiques, historiques et culturelles. conf.UTL 7_2

Civilisations Asiatiques:

Le thé… Mythologie et histoire

par M. Frédéric Pédron

Vendredi 7 février à 17 h

Maison Tholosan

5, rue g. Péri – Bandol

Entrée Libre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire de l’art : le romantisme jeudi 16 janvier 2020 à 17 h

Après avoir traité le classicisme, Mme Valérie Michel-Fauré nous propose une nouvelle conférence : le romantisme dans les arts visuels, la musique et la littérature.

 Le  romantisme s’inscrit dans une faille temporelle, entre passé et avenir, dans une forme de modernité, en faisant éclater les codes classiques de représentation dans l’ensemble des disciplines artistiques. La sensibilité de ce courant s’accorde avec l’irrationnel, le rêve, l’introspection. Cette quête de l’idéal et de l’immensité chez les romantiques s’exprime dans la contemplation de la nature mais aussi d’un possible infini, impossible à atteindre…affiche 3 Caspar david friedrich.jpg

Histoire de l’art : le romantisme

Arts visuels, musique et littérature

Par Valérie Michel-Fauré

  Jeudi 16 janvier 2020 à 17h

Maison Tholosan

Rue G. Péri – Bandol

     Entrée Libre